Petites pensées à médité 10

Publié le par DEBOOSERE Isabelle

wamiz.com

wamiz.com


Ecrit et imaginé par Bruno DEBOOSERE

Je ne veux pas parler du passé, il risquerait trop de me montrer mon avenir.

On sait qu'un jour dans l'avenir, il sera temps de partir.

Je voudrais un jours être riche pour pouvoir partager avec les pauvres.

J'ai observé que lorsque la pluie cesse, le temps devient plus sec.

C'est à force de se poser des questions que l'on élabore quelques réponses qui se veulent être la meilleure solution.

Ca me démange de te manger !

C'est souvent lorsque un insecte nous mange que cela nous démange.

L'idéal n'a de sens que pour celui qui conçoit.

Rare sont les mots qui choquent, mais c'est leurs agencements dans un contexte particulier qui peuvent être inacceptables.

La force du mot c'est la représentation qu'il induit chez l'auditeur ou le lecteur.

Peser ses mots : définition : faire un régime volubile afin de dire moins de conneries.

Attendre la suite c'est ne pas profiter du présent.

Nous avons reçu le cordonnier en grandes pompes. L'ambiance état funèbre.

Le jeu de mots est un casse tête qui occasionne des maux de tête.

Il n'y a de taille que de gabelle. Il n'y a de hauteur que de gamelle.

Le flash est si court que j'en ai perdu sa lumière.

Le délire renforce la monnaie italienne.

Un homme malheureux pense. Une femme malheureuse dépense.

La facilité n'a jamais permis le progrès.

à suivre ...

Publié dans Petites pensées

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article