Petites pensées à médité 8

Publié le par DEBOOSERE Isabelle

images-droles.com

images-droles.com

Ecrit et imaginer par Bruno DEBOOSERE

Quand l'hautbois, les autres trinques.

Il n'y a pas que l'orgue qui possède des pédales, la choucroute aussi !

Si l'âme rend le son du violon, le poisson rend l'âme à l'approche de l'hameçon.

Que de gros mots prononcerions nous si la cédille n'excitait pas !

Cette fille me rend marteau avec ses faux cils.

L'homme est tellement bête que c'est injurier l'animal que le comparer à lui.

J'aspirais à être un grand de ce monde. J'en suis resté à un mètre quatre vingt trois.

J'aspirais à être aspirant. Je me suis étouffé et ai rendu mon dernier soupir.

Si l'image de la société ne te satisfait pas, alors fais toi ton cinéma !

Un rempailleur c'est quelqu'un qui vomi sur place.

La terre étant ronde, à force d'aller de l'avant on fini par repasser aux mêmes endroits.

Il faut savoir prendre du recul lorsque le précipice s'approche, et foncer lorsqu'on lui tourne le dos.

La peau, cette zone d'inter face entre l'extérieur et moi même, qui a le pouvoir de ce cicatriser et de retrouver son état initial face aux multiples agressions qu'elle subit. La société devrait s'en inspirer avant que l'hémorragie ne l'emporte.

La réflexion a le mérite de se poser des questions et de rechercher des solutions pour faire évoluer les opinions. Mais seule l'action peut modifier les comportements.

Si le rythme est dans la peau, la pulsation est dans le cœur.

Les statistiques montrent que se sont souvent les cyclistes qui changent d'opinions ( de pignons ).

à suivre...

Publié dans Petites pensées

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article