Mon immortel

Publié le par DEBOOSERE Isabelle

Information : Bonjour à tous ! J'espère que le poème qui va suivre vous plaira. Pour être honnête avec vous, une partie de ce poème et la traduction d'une chanson tandis que l'autre et bien de ma création. C'est quelque chose que j'ai déjà fait. Je vais vous mettre la chanson en question. Celle-ci est assez connue. Si cela vous amuse, vous pouvez essayer de voir quelles sont les phrases traduites et lesquelles viennent de moi. Il se peut que j'ai modifié certaines phrases traduites. Je vous souhaite une bonne journée, ou soirée suivant l'heure ou vous lirez ce poème.

Bonne lecture et à bientôt !

https://pixabay.com/fr/photos/diwali-navratri-religieuses-culte-3766773/

https://pixabay.com/fr/photos/diwali-navratri-religieuses-culte-3766773/

Je suis si fatiguée d'être ici,

Je ne sais plus où j’en suis.

Étouffée par mes craintes enfantines

Qui rôde autour de moi tel des ombres maline.

Et si tu dois partir

Pour ne plus souffrir

J'aimerais que tu partes tout simplement

Sans me faire plus de sentiment.

Car l'ombre de ta présence persiste

Me fais souffrir sans que je ne résiste

Et elle ne me laissera pas en paix

Tant que tu seras à mes côtés.

 

Il semble que ces blessures ne cicatrisent pas

Qu’elles resteront à jamais là.

Cette douleur n'est que trop réelle

Et elle me semble éternelle.

Il y en a simplement trop pour que le temps puisse effacer.

Ses blessures trop profondes ne peuvent se résorber.

 

Quand tu pleurais, j'essuyais toutes tes larmes.

J’essayais que rien ne me désarme.

Quand tu criais, je combattais toutes tes craintes.

J’essayais sans émettre de plainte.
J'ai tenu ta main pendant toutes ces années.

J’ai tous fais pour t’accompagner.

Mais tu as toujours,

Je sais mon amour,

Tout de moi,

Enfin, tu vois.

 

Autrefois, tu me captivais

Oui, je t’admirais.

Par ta lumière résonnante

Qui en devenait aveuglante.

Maintenant, je suis restée prisonnière de cette vie que tu as laissée.

Enchaîné encore et encore dans ce foutu passé.

Ton visage hante

Mes rêves autrefois agréables.

Mes mains tremblent

Et ça deviens instable.

Ta voix a chassé

Toute la raison en moi.

Je suis enchaîné

À cette folie, tu vois.

 

Il semble que ces blessures ne cicatrisent pas

Qu’elles resteront à jamais là.

Cette douleur n'est que trop réelle

Et elle me semble éternelle.

Il y en a simplement trop pour que le temps puisse effacer.

Ses blessures trop profondes ne peuvent se résorber.

 

Quand tu pleurais, j'essuyais toutes tes larmes.

J’essayais que rien ne me désarme.

Quand tu criais, je combattais toutes tes craintes.

J’essayais sans émettre de plainte.
J'ai tenu ta main pendant toutes ces années.

J’ai tous fais pour t’accompagner.

Mais tu as toujours,

Je sais mon amour,

Tout de moi,

Enfin, tu vois.
 

J'ai tant lutté pour me convaincre que tu étais bien partie.

Pourtant, je te vois toujours à un détour de ma vie.

Mais bien que quelque part, tu sois toujours avec moi

Même si je sais depuis longtemps que ce n’est plus le cas

Je suis seule depuis le début.

C’est quelque chose que je n’avais pas vue.

 

Quand tu pleurais, j'essuyais toutes tes larmes.

J’essayais que rien ne me désarme.

Quand tu criais, je combattais toutes tes craintes.

J’essayais sans émettre de plainte.
J'ai tenu ta main pendant toutes ces années.

J’ai tous fais pour t’accompagner.

Mais tu as toujours,

Je sais mon amour,

Tout de moi,

Enfin, tu vois.

 

My immortal

I'm so tired of being here
Suppressed by all my childish fears
And if you have to leave
I wish that you would just leave
Because your presence still lingers here
And it won't leave me alone


These wounds won't seem to heal
This pain is just too real
There's just too much that time cannot erase


When you cried I'd wipe away all of your tears
When you'd scream I'd fight away all of your fears
I've held your hand through all of these years
But you still have
All of me

You used to captivate me
By your resonating light
Now I'm bound by the life you left behind
Your face it haunts
My once pleasant dreams
Your voice it chased away
All the sanity in me


These wounds won't seem to heal
This pain is just too real
There's just too much that time cannot erase


When you cried I'd wipe away all of your tears
When you'd scream I'd fight away all of your fears
I've held your hand through all of these years
But you still have
All of me

I've tried so hard to tell myself that you're gone
But though you're still with me
I've been alone all along

When you cried I'd wipe away all of your tears
When you'd scream I'd fight away all of your fears
I've held your hand through all of these years
But you still have
All of me

 

Publié dans poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article